Attribution de subventions aux associations relevant du domaine de la condition animale

Conseil municipal du jeudi 7 juin 2018

Intervention de Christine DOREJO

Délibération 31.1 – Attribution de subventions aux associations relevant du domaine de la condition animale

 

Mme SALICETI-ADROGUER.

Merci, Monsieur le maire. Il s’agit d’attribuer des subventions aux associations qui relèvent de la condition animale afin de les soutenir dans leurs actions qui sont complémentaires de celles menées par la Ville de Nice avec la « Mission animale dans la ville ».

Je vous propose d’approuver la participation financière de la Ville de Nice et d’autoriser pour l’exercice 2018 la répartition de cette subvention de 4.500 € entre les associations concernées qui relèvent du domaine de la protection animale. Il s’agit de l’association contre la discrimination canine dont le président, M. Morel, avec qui j’ai mis en place avec l’Inspection académique une formation-animation dans les écoles élémentaires de la ville, ce qui nous a valu d’ailleurs dans le journal de la Fondation « 30 millions d’amis » qui fait chaque année un palmarès sur les villes amies des chiens, la troisième place sur quarante villes de plus de 40.000 habitants. Cette formation-éducation pour les enfants a un très vif succès.

Ensuite, l’association Justice pour les animaux, dont la présidente est Mme Chantal Fontanesi, qui fait un énorme travail et que je remercie beaucoup parce qu’elle tient tous les lundis une permanence anti-maltraitance à la Maison d’accueil des victimes. Elle fait aussi un travail juridique formidable.

J’ai oublié de dire que la subvention pour M. Morel est de 800 €, moins que l’année dernière où nous lui avons donné un peu plus pour acheter du matériel puisqu’en dehors de la formation dans les écoles, avec ma collègue Françoise Monier, nous avons monté dans les « Animanice » une animation pour les enfants le mercredi avec un parcours très amusant et en même temps très éducatif.

La subvention pour Mme Fontanesi est de 1.500 €.

L’association « Assistochat », dont la présidente est Mme Le Bozec, qui fait de la protection de chats, qui les recueille les fait vacciner et adopter : une subvention de 800 €.

« Leader chats » dont la présidente est Mme Chaperot, qui s’occupe également de nourrissage, de soins, de placements pour les chats : une subvention de 800 €.

« Les chats libres niçois » dont la présidente est Mme Llopis, qui capture des chats libres, les fait vacciner, s’en occupe, leur fait faire des soins : une subvention de 800 €.

Je voudrais terminer en demandant à M. le maire ou son représentant à signer toutes les pièces consécutives à l’exécution de la délibération.

M. LE MAIRE.

Je les signerai volontiers. Madame Dorejo. Je vous inviterai à signer avec moi.

Mme DOREJO.

Vous l’avez dit publiquement, je viendrai. Madame l’adjointe, dans le cadre du troisième considérant de cette délibération, vous indiquez que les cinq associations précitées s’inscrivent dans une démarche complémentaire de celle de la Ville de Nice. Il m’apparaît pour le moins que cette aide ne soit pas à la hauteur des besoins de celle-ci.

Je voudrais faire un premier point concernant la prise en charge supplémentaire par ces associations des frais de vétérinaire. On se met hors contrat SPA Ville de Nice que vous avez voulu et qui fonctionne, ainsi que celui avec « 30 millions d’amis », la formation dans les écoles dont vous parlez, je crois qu’il y a eu quelques tentatives intéressantes dans les EHPAD. Vous avez noté l’augmentation inquiétante des abandons au cours du dernier trimestre ainsi que la baisse de 15 % des adoptions et chiens et de chats. Les frais supplémentaires engagés par les associations relevant du domaine de la condition animale sont en très forte progression, et c’est dû aussi à un problème dont on a déjà parlé ici, qui est la recrudescence des chenilles processionnaires depuis quelques années, qui fragilisent, handicapent, voire pour certains animaux les amènent à l’euthanasie. Une alerte des vétérinaires ainsi que la SDA sur son site nous en indiquent le danger, à Montpellier, à Toulouse, un peu partout. Dans les jardins publics de la ville, mais aussi chez les particuliers, ce phénomène s’amplifie. Pouvez-vous m’indiquer quelles sont les mesures que vous comptez mettre en œuvre pour la prévention et la protection de nos animaux de compagnie, sachant qu’un engagement du Conseil métropolitain devait permettre aux communes de mutualiser un certain nombre de moyens dans le cadre de cette lutte contre ces nuisibles, et acceptez, Madame, bien que cette question ne soit pas directement liée à cette délibération, de bien vouloir nous faire un point d’étape concernant l’avancée de la stérilisation des œufs de goélands. Merci, Madame.

M. LE MAIRE.

Madame Saliceti se fera un bonheur de vous faire le compte rendu de la stérilisation des œufs de goélands par écrit.

Mme SALICETI-ADROGUER.

Je dirai simplement que cela a été une opération extrêmement positive cette année. Les Niçois qui ont été « servis » ont été très satisfaits.

M. LE MAIRE.

Et les goélands aussi. Je vous remercie. Je mets aux voix le rapport.

La délibération n°31.1, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité.

Authored by: Christine Dorejo