Cadre général d’occupation du domaine public pour les artistes de rue

Conseil municipal du vendredi 23 novembre 2018

Délibération 35.2Cadre général d’occupation du domaine public pour les artistes de rue

Cette question des artistes de rue est délicate car cette activité renvoie une image de la ville. Soit, il s’agit d’une image de créativité, de partage, de convivialité et de tolérance, soit, c’est l’image d’une ville rigide, repliée sur elle-même, policière, contrôlant tout.

Vous l’avez compris c’est au premier modèle que nous aspirons.

Alors nous sommes d’accord pour qu’il y ait des règles claires pour tous, pour qu’il y ait des règles en matière d’occupation des espaces, du durée d’occupation des espaces, de rémunération, de contrôle.

Mais il y a l’esprit et le règlement.

Ce que nous ne voulons plus voir, c’est un pianiste, sommé de déménager son piano comme Steve Villa-Massone, place Masséna, ou un peintre sommé de remballer ses pinceaux comme cela été le cas pour Omar Logang au quai des Etats Unis.

Si ce règlement nous permet d’éviter cela, nous serons d’accord. Si ,au contraire, il est là pour donner un cadre juridique à une politique plus rigoureuse, alors, nous le combattrons et nous soutiendrons la liberté artistique dans la rue.

Dans l’attente comme nous ne vous faisons pas de procès d’intention, nous voterons pour.