Cafouillage à la Mise en service de la L2 du tram

Tribune de Patrick ALLEMAND pour le Magazine de la Ville de Nice – Juillet-août 2018

Cafouillage à la Mise en service de la L2 du tram

 

La mise en service de la ligne 2 du tram est en train de tourner à la farce !

Toutes les semaines, on inaugure quelque chose : une station, une œuvre d’art, le dépôt. Mais le 30 juin, jour de la pseudo-inauguration, il n’y avait que cinq rames sur les huit prévues qui  ont été livrées, Alsthom mettant en cause un fournisseur.

De facto, la fréquence des rames est impactée et on annonce une rame toutes les 20 minutes, aux heures de pointe. C’est un niveau de service bien inférieur à celui rendu par les bus actuellement.

De plus, le terminal de la ligne 2 si situe provisoirement à la station Magnan, la dernière avant l’entrée dans le souterrain. Ce qui est inquiétant, c’est que ce provisoire pourrait durer encore un an voire davantage. En effet, les travaux reliés au tunnel ne sont pas terminés et ceux compris entre le quartier Ségurane et le quai Cassini sur le port de Nice viennent à peine de débuter.

Ainsi, l’usager qui habite à Saint Roch ou à Gorbella et qui veut se rendre au centre administratif va devoir prendre la ligne 1 jusqu’à l’arrêt de Jean Médecin. Là, il attend le bus qui l’amène à Magnan, à la station où il attendra la rame de la L2, à raison de trois par heure. C’est à dire qu’il y a deux ruptures de charge pour un trajet qui pourrait dépasser l’heure.

Quant à l’autre bretelle de la ligne 2 qui dessert l’aéroport, la mise en service est différée. Il ne manquerait plus que les touristes se retrouvent avec leurs bagages au terminus provisoire de Magnan.

Bref, la plus grande confusion règne.

 

Patrick ALLEMAND

Paul CUTURELLO

Christine DOREJO

Pour le groupe « Un Autre Avenir pour Nice »