Conservatoire National à Rayonnement Régional Pierre Cochereau

Conseil municipal du vendredi 23 novembre 2018

Délibération 28.2Conservatoire National à Rayonnement Régional Pierre Cochereau – Projet d’enseignement musical décentralisé – Années scolaires 2018/2019 et 2019/2020

 

Il s’agit d’approuver le projet d’enseignement musical décentralisé du Conservatoire pour les années scolaires 2018/2019 et 2019/2020.

Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans la volonté du conservatoire, de porter de nouveaux projets culturels structurants à destination des enfants de tous les territoires de la ville, ceci partant du constat qui a été fait depuis quelques années, que le Conservatoire a un rayonnement inégal sur le territoire de la ville et sur l’ensemble de ses quartiers.

Pour compléter les engagements de la Ville en matière d’éducation artistique et culturelle, le Conservatoire souhaite ouvrir son action éducative et pédagogique hors les murs, afin de sensibiliser notamment les enfants et les jeunes les plus éloignés du conservatoire, socialement, culturellement, et géographiquement. La première année quatre-vingt-trois enfants seront concernés de l’école René Cassin, et la deuxième année le projet se développera au quartier de l’Ariane vers l’Anima Django Reinhardt. Il s’agit d’un enseignement basé en grande partie sur la pratique collective musicale, qui devra permettre la découverte culturelle, l’animation de la cité, et l’insertion des jeunes les plus motivés dans les cours diplômants du Conservatoire.

Ayant dit cela, je voudrais rendre hommage à notre ancien directeur emblématique, André Peyrègne, qui vient d’être élu par cent quarante et une voix sur cent quarante-quatre votants, président de la Fédération nationale française d’enseignement artistique. Cette Fédération regroupe près de sept cents établissements, Conservatoires et Ecoles de musique en France.

Enfin, deux élèves particulièrement méritants, Stella Almondo, âgée de 12 ans, élève du Conservatoire de Nice qui a obtenu le premier prix au Concours « jeune Chopin », et le moins jeune, mais jeune tout de même, Théo Fouchenneret, qui a obtenu le premier prix ex aequo au concours international de Genève, concours de piano qui est l’un des plus importants concours au monde.

LE MAIRE.

Je vous remercie. C’est une annonce que vous nous faites, puisque ces deux prix, c’est aujourd’hui. Ces deux élèves du Conservatoire régional de musique ont obtenu, pour Stella Almondo le premier prix de distinction au concours « jeune Chopin » à Martigny, dont le jury était présidé par Martha Argerich, et Théo Fouchenneret, 24 ans, élève de Christine Gastaud a obtenu le premier prix ex aequo au concours international de Genève, qui est considéré comme la plus prestigieuse compétition internationale de musique classique. Tout cela est à l’honneur de notre Conservatoire régional de musique. Merci, cher André Chauvet, de permettre au Conservatoire de rayonner encore plus sur l’ensemble des quartiers de la ville, pour que ce ne soit pas trop contenu aux seules écoles qui sont autour et dans son périmètre. Qui souhaite intervenir ? Monsieur Allemand.

ALLEMAND.

Pour une fois, je vais dire du bien d’une délibération.

LE MAIRE.

Ce matin vous en avez dit beaucoup de bien, même si vous n’avez pas voté pour, notamment le budget, vous avez dit beaucoup de bien.

ALLEMAND.

J’ai dit juste ce qu’il fallait, ne vous inquiétez pas.

LE MAIRE.

Cela me faisait penser à un homme politique de la troisième République qui disait : « un bon discours m’a souvent convaincu, mais n’a jamais changé mon vote. » Vous étiez un peu dans cet état d’esprit ce matin, et si vous le confirmez cet après-midi, c’est encore mieux.

ALLEMAND.

Cette délibération 28.2 est une bonne délibération. On va la voter, et nous serons très attentifs à la manière dont elle sera mise en œuvre. L’idée, dans un esprit de démocratisation culturelle, de voir le CNRR sortir de ses murs et aller au-devant des jeunes avec des pratiques artistiques musicales, à la fois des jeunes qui sont éloignés socialement et culturellement ou géographiquement comme c’est le cas des quartiers prioritaires, nous semble être une très bonne initiative. Nous serons très attentifs à la manière dont ce sera mise en œuvre. C’est un dossier que nous appuyons.

LE MAIRE.

Parfait. Je mets aux voix.

La délibération n° 28.1, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité.

La délibération n° 28.2, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité des suffrages exprimés.

 André Chauvet et Jean-Marc Giaume ne prennent pas part au vote.