Emplois francs : Les quartiers de Nice ignorés et sacrifiés !

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PATRICK ALLEMAND

Emplois francs : Les quartiers de Nice ignorés et sacrifiés !

C’est à ce véritable scandale que le maire de Nice et le préfet des Alpes-Maritimes doivent répondre.

Comment peut-il être justifié que Nice soit encore oubliée ?

Lors de la communication de la liste initiale des quartiers bénéficiaires, liste promulguée par arrêté ministériel du 30 mars 2018, Nice n’était pas dans la sélection alors qu’y figuraient 59 quartiers de la Région PACA, un dans le Vaucluse (Pertuis), et 58 dans les Bouches du Rhône, dont 35 pour la seule ville de Marseille.

Je n’avais rien dit à ce moment-là, mettant cela sous le compte de l’expérimentation. Mais, un nouvel arrêté, daté du 29 mars 2019, précise que désormais 12 territoires et 740 quartiers de la France métropolitaine et ultra-marine sont désormais éligibles au dispositif des emplois francs.

Parmi les territoires, il y a deux régions, les Hauts-de-France et l’Ile-de-France, et dix départements dont ceux des Bouches du Rhône et du Vaucluse.

Monsieur Estrosi dort-il ? Comment justifier parmi les 740 quartiers recensés en France, aucun ne soit éligible à Nice ?

Une fois de plus, les jeunes de nos quartiers, de l’Ariane, des Moulins, de Bon Voyage, des Liserons, de Pasteur, de Nice Nord, n’ont pas été défendus auprès du gouvernement par le maire de Nice qui parle souvent d’emploi, mais n’agit pas quand l’opportunité se présente.

 

Patrick ALLEMAND

Conseiller municipal de Nice

Conseiller métropolitain de Nice Côte d’Azur