Information du Conseil Municipal sur les rapports annuels des délégataires de service public et du cocontractant du contrat de PPP

Conseil municipal du vendredi 23 novembre 2018

Délibération 12.1 : Information du Conseil Municipal sur les rapports annuels des délégataires de service public et du cocontractant du contrat de partenariat public/privé

 

Mme OUAKNINE.

Il s’agit d’une information du Conseil municipal sur les rapports annuels des délégataires de service public et de cocontractant du contrat de partenariat public-privé.

[…]

LE MAIRE.

Je vous remercie. Qui souhaite intervenir ? Monsieur Cuturello, vous avez la parole.

CUTURELLO.

Merci, Monsieur le maire, Madame l’adjointe. Parmi les rapports des délégataires, il en a un qui a attiré mon attention, c’est celui concernant le partenariat public-privé pour la gestion du stade Allianz Riviera. Après en avoir pris connaissance, j’ai senti poindre une inquiétude concernant cet équipement. En effet, d’après le tableau figurant à la page 11 du document de synthèse du rapport, il apparaît qu’après quatre années de progression, le chiffre d’affaires de 2017 esten recul par rapport à celui de 2016. On passe en effet de24 938 000 € en 2016 à 20 533 500 € en 2017, soit une baisse de 4 404 500 €, c’est-à-dire à peu près 18 %. La fréquentation en 2017 s’est établie à 633 539 spectateurs, avec 26 événements sportifs, et un seul concert, celui de Céline Dion en juillet 2017. Cette baisse de chiffre d’affaires est inquiétante, car sur les quatre années pleines d’exploitation, toutes ont été déficitaires, une seule a affiché un résultat net positif en 2016, avec un résultat net de 194 0000 €.

En 2017, on a replongé dans le déficit. Cela n’est pas très rassurant pour la suite et la viabilité de cet équipement, même si cette année 2018 on a également enregistré un grand concert en juillet. Pourriez-vous m’indiquer les raisons de ce retour au déficit, et si vous en disposez, des indications sur l’avenir qui seraient de nature à me rassurer ?

LE MAIRE.

D’autres interventions ? Pas d’autres interventions. Vous faites référence à l’année 2016, je vous rappelle que c’est l’année de l’Euro 2016.

CUTURELLO.

C’est toujours déficitaire.

LE MAIRE.

Non, cela démontre qu’il est important d’avoir un calendrier soutenu d’événements de haut niveau, et c’est pour cela que nous nous battons pour pouvoir candidater sur tous les sujets. En 2019, nous aurons notamment la coupe du monde féminine, nous avons encore plus de rencontres programmées que sur l’Euro 2016. Nous avons eu aussi le rugby de Toulon qui a été mieux classé, et qui sur les grands matchs nous sollicitait pour que nous puissions l’accueillir, mais ils ont eu une année un peu en baisse. Par ailleurs, nous soutenons très fortement le club de Nice qui est en Fédérale 1, pour lui permettre de remonter en Pro D2, et si nous réussissons de nouveau à revenir au premier plan du rugby, nous aurons non seulement le foot, mais le rugby qui pourra l’occuper. Je trouve que Vinci ne fait pas le travail qu’il devrait faire pour solliciter plus d’événements culturels qu’il ne le fait. J’ai avec eux des débats qui ne sont pas de grande qualité, malheureusement. J’ai en face de moi des gens qui ne sont pas à la hauteur des enjeux qui sont les nôtres. Nous allons persévérer dans notre relation, ce qui nous amène d’ailleurs à faire nous-mêmes une part du travail qui devrait être le leur, en profitant du fait que derrière la Direction générale des affaires économiques et Claude Perrier, nous lançons une agence d’attractivité qui va rassembler Team Côte d’Azur, l’office du tourisme métropolitain qui démarre son activité au 1er janvier prochain, et l’ensemble de nos activités économiques, pour qu’à la fois sur Acropolis, sur Nikaia, sur l’Allianz Riviera, nous puissions avoir des réservations qui montent en puissance. Je ne doute pas que ces politiques seront porteuses.

Madame Ouaknine souhaitez-vous rajouter quelque chose ?

Mme OUAKNINE.

Monsieur le Maire, vous avez parfaitement résumé la situation, et surtout les perspectives d’avenir et le travail que nous devons tous fournir.

CUTURELLO.

Il ne reste plus que 22 ans de contrat, il y a du boulot.

LE MAIRE.

Il y aura peut-être aussi des évolutions contractuelles. Je vois bien le rapport de la Cour des comptes qui vient de proposer à l’État français de nouvelles formes de partenariat sur le Stade de France qui, lui non plus, ne répond pas à toutes les attentes. C’est une piste qui nous intéresse beaucoup. Je mets les rapports aux voix.

Délibération 12.1 : Le Conseil municipal prend acte de la présentation des rapports annuels 2017 sur l’exécution des services suivants : Allianz Riviera, Acropolis, Bases Nautiques n° 1, 3 et 4, Champ de Tir, Centre équestre, Casino Palais de la Méditerranée, Casino Ruhl, Fourrière automobile, Palais Nikaïa, Plages : Miami, Castel, Opéra, Bambou, Beau rivage, Blue Beach, Le Galet, Lido, Ruhl, Neptune, Régence, Sporting, Voilier, Spity Beach, Studios Riviera (Victorine).