Le commerce de proximité, maillon essentiel de l’économie locale et de la cohésion sociale

Tribune de Patrick ALLEMAND pour le Magazine de la Ville de Nice – Juillet-Août 2019

Le commerce de proximité, maillon essentiel de l’économie locale et de la cohésion sociale

Notre groupe tient à témoigner sa solidarité avec les commerçants de proximité, particulièrement malmenés par la politique du maire de Nice, en réaffirmant qu’ils sont vraiment un maillon essentiel de l’économie locale et de la cohésion sociale.

Nous regrettons  que la maire de Nice ait accordé, depuis 2008, autant d’autorisations de grandes surfaces : extensions de Cap 3000, de Leroy Merlin, de Carrefour Lingostière et créations de Polygone Riviera, de Nice One, et d’un Utile dans les quartiers est de Nice.

Nous regrettons aussi certaines  politiques menées en matière de stationnement.

En effet, après avoir écouté et consulté plus de 500 commerçants niçois, notre groupe avait fait, lors du Conseil municipal du 7 février 2019, trois propositions concernant le stationnement :

  • Passer de 30 minutes à une heure de gratuité ;
  • Simplifier le paiement par tranche de cinq minutes pour aboutir à un euro de l’heure pour la deuxième heure ;
  • Prolonger l’autorisation maximale de stationner au même endroit au-delà de 2 heures 15.

Finalement, le 17 juin 2019, le maire a présenté une délibération qui a repris nos propositions. C’est un bien curieux maire que celui qui propose, lors d’un conseil municipal, des dispositions contre lesquelles il s’est prononcé précédemment.

Peu importe, avec Paul CUTURELLO et Christine DOREJO, nous continuons d’œuvrer au service de l’intérêt général et puis comme disait Coco Chanel, « Prenez mes idées, j’en aurais d’autres. »

 

Patrick ALLEMAND – Paul CUTURELLO – Christine DOREJO

Pour le groupe « Un Autre Avenir pour Nice »