Le commerce de proximité, un enjeu très important pour Nice

Tribune du groupe « Un Autre Avenir pour Nice » pour le Magazine de la Ville de Nice – Avril 2019

Le commerce de proximité, un enjeu très important pour Nice

La ligne 1 du tram a considérablement modifié le comportement des Niçoises et Niçois qui concentrent leurs achats sur l’hyper centre, s’articulant autour de la place Masséna, de l’avenue Jean Médecin et de la zone piétonne.

Par contre, dans le cœur de ville, de la Gare du Sud au boulevard Gambetta, de la rue de Lépante à l’avenue de la République, le commerce de proximité souffre.

Il y a des explications extérieures. La baisse du pouvoir d’achat des retraités, pénalisés par la hausse de la CSG et le développement du e-commerce.

Mais il y a aussi les effets de trois décisions prises par le maire de Nice et président de la Métropole :

  • Le développement des grandes surfaces : Extension de cap 3000, Nice One, Polygone Riviera, et, on a évité un nouveau projet sur le grand Arénas.
  • Les travaux de la ligne 2 du tram avec des critères d’indemnisation trop stricts qui n’ont pu empêcher la fermeture de nombreux commerces le long du tracé, y compris dans le secteur du souterrain à cause des aléas de chantier.
  • Enfin, la nouvelle politique de stationnement, qui, en limitant la gratuité à 30 minutes et en portant la durée maximale autorisée à 2 heures 15, a détourné du cœur de ville, une partie de la clientèle.

Nous avions su jusqu’à présent nous protéger de la mort lente du commerce de proximité. C’est un enjeu urbain essentiel car, au bout, ce sont la paupérisation, la baisse de la propreté et la montée de la sécurité qui se jouent.

C’est pourquoi, il est urgent de penser un plan global de relance du commerce niçois.

 

Patrick ALLEMAND – Paul CUTURELLO – Christine DOREJO

Pour le groupe « Un Autre Avenir pour Nice »