Mise à jour du recueil des tarifs des services publics de la ville de Nice 2018

Conseil municipal du jeudi 7 juin 2018

Intervention de Christine DOREJO

Délibération 1.11 – Mise à jour du recueil des tarifs des services publics de la ville de Nice – Exercice 2018

 

La délibération 1.11, qui fait l’objet d’une page modifiée qui vous a été distribuée en début de séance, prévoit la mise à jour du recueil des tarifs des services publics de la ville de Nice, principalement la mise à jour des tarifs pour les activités qui se déroulent sur deux années civiles et pour la création à l’identique des tarifs dont nous venons de parler, à savoir le palais Acropolis et le palais Nikaïa ; la page modifiée portant sur la capacité de rabais commercial ouverte notamment sur les tarifs pour la salle Nikaïa.

[…]

Mme DOREJO.

Je vous remercie, Monsieur le Maire.

Monsieur le premier Adjoint, dans le cadre de cette délibération 1.11 relative à la mise à jour des tarifs des services publics de la ville de Nice, j’aurai quatre remarques d’importance à faire.

Le premier point concerne la réglementation des espaces. Je note pour les centres AnimaNice une augmentation de 4,7 % du tarif de la carte « solo » qui touche nos jeunes de moins de 25 ans et nos seniors, suivie de la carte « passeport » avec une augmentation identique, dans les mêmes proportions. Nous avions déjà émis des réserves lors de sa mise en service.

En deuxième point, la vie associative. Je note que l’adhésion à la Maison des associations voit son tarif augmenter de 5,2 % à l’année et en cours de saison cela passe à 8,1 %. L’assistance pour les associations adhérentes est taxée d’une augmentation moyenne de 5,8 %. Concernant la mise à disposition de matériel pour les associations, la fourchette va de 6,1 % à 20 % et plus. Quant à la mise à disposition de salles pour les associations adhérentes, vous augmentez jusqu’à 14,3 %. Pour les associations non adhérentes, vous augmentez les tarifs jusqu’à 16,7 %.

En troisième point : la famille.

La participation horaire en accueil familial subit une augmentation générant une progression de 2,5 % pour une famille avec un enfant, à 7,7 % si famille nombreuse. Dans le cadre d’une véritable politique familiale juste et équitable, cette augmentation est totalement injustifiée.

En quatrième point : l’Opéra.

À titre d’exemple, pour les opérettes, un fauteuil en deuxième série va augmenter de 5,7 % alors qu’en quatrième série il va augmenter de 20 %, soit quasiment quatre fois plus pour les moins fortunés. Il y aurait comme une fausse note dans cette partition.

Monsieur le premier Adjoint, là où s’effectue le tour de passe-passe c’est sur les abonnements Opéra, concert et ballet : la réduction passe de moins 20 % à moins 15 %, c’est-à-dire que cette réduction est amputée de 25 %. Cherchez l’erreur.

Monsieur le premier Adjoint, on se moque des Niçois les plus fragiles, les moins fortunés, les plus exposés au risque de précarité. C’est souvent dans le détail que se cache le diable.

Sur cette délibération, Monsieur, nous nous abstiendrons.

M. LE MAIRE.

Merci. D’autres interventions ? Madame Chesnel.

Mme CHESNEL.

Je voudrais intervenir sur une partie de la délibération 1.18 et notamment sur la convention d’exploitation des distributeurs dans les centres AnimaNice.

En lisant le procès-verbal de la commission d’attribution d’emplacement sur le domaine public à des fins économiques, il me semble que pour chacun des AnimaNice seule une SAS, la SAS Daltys Sud, a envoyé son dossier de candidature à temps. On parle de sept dossiers reçus dont seulement un reçu à temps. Est-ce à dire que la commission a attribué le lot sans aucun choix et seulement à cette entreprise ?

Ensuite, sur cette entreprise, nous regrettons que le critère de proposition de produits (boissons) issus du commerce équitable et de source biologique n’ait mérité que la note de 0 sur 20 dans des établissements qui accueillent la jeunesse de notre ville.

Merci.

M. LE MAIRE.- D’autres interventions ? [Pas d’autre intervention]

Il y a des questions qui, pour la partie financière, concernent notre premier adjoint, et des sujets notamment qui touchent à l’Opéra ; si M. Chauvet peut apporter quelques précisions ?

Je vous donne la parole, mon cher collègue.

M. CHAUVET.

Monsieur le Maire, il est difficile de répondre avec précision aux interrogations de Mme Dorejo.

D’une façon générale, la tarification de l’Opéra a évolué de façon extrêmement raisonnable et en tout cas extrêmement réfléchie. À deux reprises, nous avons présenté en conseil d’exploitation de la régie de l’Opéra la tarification pour la saison prochaine, et à deux reprises les membres de l’opposition qui font partie du conseil d’exploitation ont eu toutes les propositions de la direction générale de l’Opéra sous les yeux. Aucune remarque n’a été faite dans le sens que vous venez d’évoquer, Madame Dorejo.

Cela étant, vous observerez qu’il s’est agi non pas d’une réorganisation systématique, une actualisation systématique des tarifs, mais d’une réponse apportée au coup par coup, en fonction des goûts du public, goûts que nous pouvons analyser eu égard aux affluences que nous constatons dans chacune de nos représentations.

Vous avez, je crois dans le détail, évoqué les tarifs de l’opérette ; l’opérette était à un tarif préférentiel et le festival de l’opérette prenant un essor chaque année plus important, devant le succès rencontré, il nous est apparu qu’il était possible d’augmenter légèrement certaines catégories de places d’opérette. En revanche, d’une façon plus précise, vous avez observé que la réduction en faveur des personnes privées d’emploi a été considérablement augmentée.

Aussi, je le redis pour l’essentiel, la direction générale de l’Opéra a présenté une tarification qui essaie de coller aux attentes de notre public et, encore une fois, en conseil d’exploitation il n’a pas été fait la moindre remarque sur les propositions de la direction générale de l’Opéra qui sont présentées aujourd’hui.

M. LE MAIRE.

Merci.

D’autres intervenants ? Monsieur Alberti pour le mouvement associatif.

M. ALBERTI.

Merci, Monsieur le Maire.

Je répondrai, si vous le permettez, point par point à Mme Dorejo qui nous parle de pourcentages. Je répondrai simplement par des centimes. D’abord en faisant remarquer qu’en 2016 et 2017, les tarifs de la vie associative n’ont pas augmenté, c’est la première augmentation sur trois budgets. L’adhésion à l’année représente une augmentation de 2,50 € et l’adhésion au mois représente une augmentation de 30 centimes.

La mise à disposition de matériel pour les associations adhérentes varie entre 20 et 50 centimes selon le matériel ; la mise à disposition des salles pour les associations adhérentes varie de 25 à 50 centimes, de même que pour les associations non adhérentes ; à l’exception de l’amphithéâtre Garibaldi : 2 € pour les associations adhérentes, 4 € pour les associations non adhérentes.

Cela s’explique par l’analyse qu’a conduite le service : nous voulons faire en sorte que l’amphithéâtre Garibaldi soit utilisé à plein effectif et qu’une association qui jusqu’à présent réservait par exemple l’amphithéâtre Garibaldi pour le remplir au quart ou au tiers, prenne plutôt une des salles d’activité que l’amphithéâtre, compte tenu du fait que pour l’amphithéâtre il faut la lumière, la sonorisation, etc.

Par ailleurs, et pour relativiser ces augmentations, je ferai remarquer qu’à l’occasion du rendez-vous des associations, les stands étaient payants, nous demandions une participation financière aux associations, et que dans le cadre de ce qui se fera cette année, le rendez-vous des associations étant un des éléments de « Nice fait sa rentrée », les stands seront totalement gratuits.

Les associations qui participent à « Nice fait sa rentrée » et qui sont pour l’essentiel celles qui utilisent les maisons des associations, feront une économie en principe de 72 € sur cette manifestation, qui compensera donc largement les petites augmentations en centimes d’euro qu’elles pourraient avoir à subir au cours des manifestations annuelles.

M. LE MAIRE.

Merci beaucoup.

Je vais donc mettre aux voix le rapport 1.11.

La délibération n° 1.11, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité des suffrages exprimés.

S’abstiennent : Mme Boy-Mottard (pouvoir de M. Concas) – Mme Chesnel (pouvoir de M. Decoupigny) – Mme Dorejo – M. Allemand – M. Cuturello – Mme Georges – M. Aral – M. Domergue.

Authored by: Christine Dorejo