Mosquée En-Nour : cette affaire devient délirante !

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PATRICK ALLEMAND

Mosquée En-Nour : cette affaire devient délirante !

 48 heures après qu’a été rendue publique l’information du refus du préfet de signer la déclaration d’utilité publique (DUP) pour une crèche à la place de la mosquée En-Nour, le maire de Nice repart à l’offensive.

 Il a pourtant déjà perdu six fois entre le tribunal administratif, la cour administrative d’appel et le conseil d’Etat. La ville a même échappé de très peu au paiement d’astreintes pour avoir tout fait pour retarder l’ouverture.

 L’article 40 déposé au nom de la ville de Nice pour opacité supposée des fonds saoudiens ayant permis l’acquisition et abus de biens sociaux présumés d’entreprises ayant effectué les travaux, a fait l’objet d’un classement sans suite de la part du procureur de la République.

 La question est : pourquoi tant d’acharnement ?

 J’en arrive à la conclusion que nous sommes face à une démarche purement politicienne.

  • Il ne supporte pas de « s’être fait avoir » sur ce dossier.
  • Avec une bonne communication, cette fausse résistance lui permet d’envoyer périodiquement des signaux à la frange la plus dure de votre électorat.

 Je demande solennellement au maire de Nice des comptes et lui demande de rendre public le coût total des frais de contentieux et de justice qui ont été payés à ce jour par le contribuable niçois, sans aucun résultat, pour cette affaire qui date de bientôt de 10 ans.

 

Patrick ALLEMAND

Conseiller municipal de Nice

Conseiller métropolitain de Nice Côte d’Azur

 

Pièce jointe : Courrier de Patrick Allemand à Christian Estrosi.

2019-01-23-De PA a CE-Dem cout total frais procedure En-Nour