Objectifs et modalités pour élaboration du nouveau PLU métropolitain

VDN05_interCUTU

Délibération n° 16.17 concerne l’élaboration du PLU métropolitain et demande l’avis de la Ville sur les objectifs et les modalités de concertation.

S’agissant de l’avis sur les objectifs, il y a un tel niveau de généralités dans les formulations produites dans la délibération et dans les pièces annexes : « Territoire économique, renforcer la compétitivité et l’équilibre du territoire par un développement économique respectueux de l’environnement et fondé notamment sur la recherche et l’innovation », qui peut être contre ?

« Un territoire unique, c’est vrai, préserver la qualité de l’environnement et du cadre de vie de la Métropole Nice Côte d’Azur comme condition de son développement harmonieux » : j’y suis tout à fait favorable, et « un territoire solidaire, conforter l’équilibre du territoire, les solidarités, les proximités pour répondre aux besoins des habitants, etc. », qui peut être contre ?

Toutefois, c’est ce niveau de généralités qui m’interpelle et qui est un peu trop général, dont les objectifs restent très flous.

Connaissant ce qui se passe actuellement sur l’opération d’intérêt national, je suis un peu inquiet et nous ne partageons pas ces objectifs, du moins l’imprécision de ces objectifs. S’ils avaient été plus précis, nous aurions pu avoir un débat sur les objectifs que nous partageons et les autres sur lesquels nous avons un autre avis. Tel est le premier point.

Le second point concerne les modalités de concertation. Vous précisez qu’il y a un calendrier, une série de dispositions légales qui nous amènent à en délibérer dans un cadre bien fixé par les textes concernant les PLU, mais par exemple pour : « La concertation s’articulera autour de deux étapes. Pour chacune des étapes de concertation, il est prévu a minima une réunion publique de concertation dans chacune des communes », je comprends bien que parmi les 49 communes, toutes n’ont pas 350 000 habitants et qu’une réunion suffirait, mais pour la ville de Nice, il serait peut-être judicieux de prévoir un nombre de réunions de concertation et de réunions publiques plus importants ; je pense qu’il en faudrait une petite dizaine, ce qui permettrait à chaque quartier de la ville de se saisir de ce document important qui va dessiner l’avenir, le futur de la ville.

C’est pour ces raisons, ces imprécisions et cette absence de qualité de concertation que nous nous abstiendrons sur cette délibération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.