Plan Climat Air Energie Territorial : rendre cohérente la politique des transports publics !

Tribune de Patrick ALLEMAND pour le Magazine de la Métropole Nice Côte d’Azur – Info » n°8

Plan Climat Air Énergie Territorial : rendre cohérente la politique des transports publics !

Les déplacements sont l’élément clef du PCAET. En ville, ils représentent la part majoritaire des consommations d’énergie, soit 60%, et le véhicule individuel, 62% de ces 60%. Il est donc crucial de développer une alternative à la voiture.

Dans cette optique, mais aussi dans un souci d’égalité de l’ensemble des citoyens,  il convient de ne pas oublier, après la réalisation de la ligne 3 du tram, l’extension de la ligne 1 vers La Trinité qui permettra d’absorber une partie de la circulation venant des vallées.

De la même manière, il est essentiel de faire progresser la part modale du vélo qui n’est que de 1,4% à Nice, ce qui n’est pas étonnant au vu de la faible étendue du réseau des pistes cyclables et de son état.

Par ailleurs, la consommation d’énergie de ce qui roule – sur l’A8, la part des poids lourds est d’environ est à 93% des produits pétroliers. Le gaz ne représente que 0,17% et l’électricité 0,06%. Ces chiffres témoignent de l’incapacité de l’actuelle majorité à construire une véritable politique alternative.

Même si les moyens de transports autres que routiers ne concernent que 4% de la consommation d’énergie, il nous faut aussi prendre en compte les défis des transports aériens et maritimes qui, eux, ne consomment que des produits pétroliers.

Pour toutes ces raisons, le train est un enjeu essentiel. Il conviendrait donc d’accélérer la construction de la Nouvelle Ligne Ferroviaire, et, pour rester cohérent, ne pas donner suite aux études pour la réalisation d’un port de commerce à l’aéroport capable d’accueillir les grands navires de croisière très polluants.

 

Patrick ALLEMAND

Président du groupe « Un Autre Avenir pour la Métropole »