Reconnaissance faciale : Estrosi a menti !

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GROUPE « Un Autre Avenir pour Nice »

Reconnaissance faciale : Estrosi a menti !

Nous apprenons que, contrairement aux déclarations de Christian Estrosi, la ville de Nice n’a jamais reçu l’accord de la CNIL pour expérimenter un logiciel de reconnaissance faciale pendant le Carnaval de Nice, tout simplement parce qu’elle n’est pas (ou plus) habilitée à autoriser un tel dispositif.

Ce mensonge est incompréhensible d’autant que le maire n’a prévenu la CNIL de son intention d’expérimenter le dispositif que le 1er février 2019 pour les 16,19 et 20 février, ce qui n’a pas facilité le travail de cette commission.

En conséquence, nous, élus du groupe « Un autre avenir pour Nice », demandons à ce que cesse immédiatement cette expérimentation. Nous nous félicitons, par ailleurs, que 4 associations  aient attaqué au tribunal administratif, la délibération du Conseil régional permettant l’expérimentation de la reconnaissance faciale dans certains lycées de la région dont celui des Eucalyptus à Nice.

 

Patrick ALLEMAND, Paul CUTURELLO, Christine DOREJO

Conseillers municipaux de Nice et métropolitains de Nice Côte d’Azur

Groupe « Un Autre Avenir pour Nice »