Situation de l’hôpital public : enjeux, alerte et propositions

Conseil métropolitain du lundi 24 septembre 2018

Intervention de Patrick ALLEMAND

Motion présentée par M. Christian Estrosi, président

Situation de l’hôpital public : enjeux, alerte et propositions

Nous connaissons tous les difficultés de l’hôpital public dans notre pays et, bien évidemment, le CHU de Nice n’en est pas exempt. Nous avons de fortes inquiétudes à la fois des personnels et des syndicats dans leur diversité d’ailleurs. Nous avons d’ailleurs parmi nous un professeur éminent et chirurgien du CHU en la personne du maire de Villefranche Christophe Trojani.

Nous voulons – et je souhaiterais vraiment que cette motion soit votée à l’unanimité – témoigner notre soutien au personnel hospitalier qui œuvre avec tant de dévouement pour soigner et accompagner les citoyens de notre métropole et de notre département, et veiller à ce que nous soyons entendus par la ministre de la Santé dans ce dialogue que nous souhaitons engager pour soutenir nos personnels hospitaliers et, surtout, l’esprit qui nous conduit aujourd’hui à veiller et à être attentifs à ce que l’hôpital public ne soit pas dégradé. Il faut un espace de santé pour tous les choix, mais il n’y a rien de pire, quand nous pouvons garantir une qualité de soins de qualité avec le CHU qui est le nôtre, que celui-ci se voie demain, dans un environnement concurrentiel, affaibli et mis en difficulté.

Voilà ce qui m’amène à vous proposer cette motion.

Nous avons parmi nous deux professeurs du CHU, le professeur Olivier Guérin et Christophe Trojani. Christophe, Monsieur le Maire de Villefranche, si vous voulez, en votre qualité de praticien aussi, en dire un petit mot, je sais que vous avez d’ailleurs une réunion à 14 h 00 et je serais heureux que vous puissiez être porteur du message de l’ensemble de notre assemblée.

[…]

M. LE PRÉSIDENT.

Je vous propose de mettre au vote cette motion. Excusez-moi, Monsieur Allemand.

M. ALLEMAND.

Monsieur le Président, mes chers collègues, nous allons voter cette motion sans aucun état d’âme. Nous allons la voter d’autant plus que cela fait plusieurs fois que vous et nous, nous nous retrouvons sur une analyse de l’ensemble du système de santé du département où se posent plusieurs problèmes. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, mais il y a quelque temps, nous avions déposé un vœu, et vous l’aviez voté, sur la situation de la psychiatrie de Sainte-Marie et d’ailleurs je crois que vous avez vu récemment la ministre à propos de l’hôpital Sainte-Marie.

 Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une autre difficulté qui touche au cœur de tous les Niçois, de tous les habitants de la métropole, puisqu’il s’agit de notre CHU qui est quand même le fleuron en matière de santé publique. Il y a eu déjà des problèmes importants à l’Archet avant l’été ; il y a eu des problèmes aux urgences et le Dr Terramorsi a tiré la sonnette d’alarme à plusieurs occasions.

 Aujourd’hui, il a fallu un fait particulièrement symbolique et qui nous touche tous dans notre humanité, puisqu’il s’agit de cette dame de 90 ans qui pendant trois jours n’a pas pu être opérée, pour que nous nous retrouvions sur cette motion.

Cette motion, nous allons la voter. Nous allons la voter aussi parce que l’unanimité, si nous y arrivons, est importante à votre égard, de mon point de vue, parce que vous avez une fonction particulière qui est celle de présidence du conseil d’administration du CHU. Ce n’est pas la direction, on sait comment cela fonctionne, mais le professeur Trojani tout à l’heure a dit quelque chose qui m’a interpellé, il a dit « nous proposons des mesures constructives à coût zéro », cela veut dire qu’il y a des problèmes d’organisation. Mais au-delà, il faut que la Métropole vous donne la force de mener cette négociation parce que, derrière, l’enjeu c’est la santé de l’ensemble des métropolitains.

[…]

M. LE PRESIDENT.

Merci. Je mets donc aux voix.

La motion, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité.