Souriez, la reconnaissance faciale arrive à Nice

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PATRICK ALLEMAND

Souriez, la reconnaissance faciale arrive à Nice

 

En février 2018, j’avais été l’un des rares avec le responsable de la Ligue des Droits de l’Homme à avoir réagi à l’autorisation qui avait été donnée par la CNIL pour une expérimentation de reconnaissance faciale sur 200 élèves volontaires du lycée Les Eucalyptus de Nice (cf. mon communiqué de presse du 13 février 2018 en pièce jointe).

La suite vient de me donner raison. Une expérimentation de reconnaissance faciale pendant le Carnaval de Nice vient de démarrer, avec de nouveau l’autorisation de la CNIL. Elle a été annoncée par le maire de Nice à grand renfort de communication et elle portera sur un échantillon de 1000 volontaires.

Nous sommes confrontés à une technique commerciale bien connue, celle du « pied dans la porte ». A chaque fois, on gagne du terrain dans le « tout sécuritaire ». Ce procédé, tant qu’il n’est relié à aucun fichier,  ne pose pas de problème, mais qu’en sera-t-il demain ?

Lorsque ces tests, à plus grande échelle, seront opérationnels, se posera alors la question de la connexion avec des fichiers. Mais, quels fichiers ?

C’est ainsi que le champ de nos libertés individuelles risque de se trouver restreint par le numérique. Si nous ne réagissons pas aujourd’hui, nous nous acheminons  vers une société « à la chinoise ».

http://videos.francetv.fr/video/NI_1363371@Regions

 

Patrick ALLEMAND

Conseiller municipal de Nice

Conseiller métropolitain de Nice Côte d’AzurC@sablanca18