Thiers, le quartier des contrastes

Vignette-TribuneLibre-PA

Tribune de Patrick ALLEMAND pour le Magazine « Nice, vie des quartiers » – N°3 – Janvier 2015


Thiers, le quartier des contrastes

Le quartier Thiers est délimité au nord par l’avenue Thiers et deux bâtiments exceptionnels : la Gare SNCF (1865) et la Poste Thiers (1931). Depuis 1999 et le découpage de la Ville, il s’étend au sud jusqu’à Victor Hugo. C’est un quartier d’une grande diversité sociale qui mêle le « bourgeois » de la rue Verdi et le « populaire » de la rue Paganini.

Ce découpage qui exclut les quartiers au nord de la gare, démontre que le chemin de fer sépare la ville en deux. Malgré plus de 7 millions de voyageurs annuel et son emplacement central, la Gare Thiers n’est plus vraiment un lieu de centralité.

Refaire de ce lieu un véritable quartier de centre-ville, convivial et apprécié de tous, est l’enjeu de deux grands chantiers :

•    Le chantier de la Gare doit transformer celle-ci en un véritable pôle d’échange multimodal, avec de nouveaux commerces et surtout une liaison plus simple et plus rapide avec la ligne 1 du tram.

•    Le plan de rénovation urbaine (PNRQAD) qui s’étend aux quartiers Notre Dame et Vernier doit améliorer l’offre de logements et redynamiser l’activité commerciale.

La SNCF, l’Etat et la Région PACA se sont engagés aux cotés de la ville de Nice parce que cette requalification est un enjeu urbanistique, économique et touristique. C’est la 1ère image qu’un touriste arrivant par train voit de Nice.

Ce quartier doit aussi être un symbole du vivre-ensemble, de la cohésion sociale et de la sécurité pour les Niçois qui y vivent, et pour ceux qui y passent pour prendre les TER.

Patrick ALLEMAND
Conseiller municipal et métropolitain de Nice Côte d’Azur
Tél. 04 97 13 36 60 – Courriel : patrick.allemand@ville-nice.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.