Transfert provisoire du marché réservé aux commerçants non sédentaires du Ray

Conseil municipal du 11 octobre 2018

libérations 46.1 – Transfert provisoire du marché réservé aux commerçants non sédentaires du Ray.

M. MARTIN.

Merci, Monsieur le Maire. Il s’agit du transfert provisoire du marché réservé aux commerçants non sédentaires du Ray, en attente de les repositionner après l’étude qui est en train d’être faite sur le jardin Comte de Falicon.

[…]

M. LE MAIRE.

Qui souhaite intervenir sur ce dossier ? Madame Doréjo ? Pour une minute.

Mme DOREJO.

Il s’agit donc du transfert provisoire du marché réservé aux commerçants non sédentaires du Ray. A ce titre-là, j’aimerais comprendre, puisqu’il y a nécessité de faire ce déplacement. Ce marché comprend réglementairement 75 emplacements, dont 65 fixes et 10 volants. Il est vrai que l’endroit est compliqué, cest derrière la station BP. En fait, il va y avoir 15 emplacements. Que vat-il se passer pour les autres ? Ce sont des forains qui sont là jà depuis un moment. Ils ont fait tourner entre eux une pétition signée par 400 personnes.

D’autre part, puisque la réintégration risque de se faire sur la Maison des Associations, à travers l’espace paysagé, est-ce que cela va rentrer par l’avenue du Ray ou par l’avenue Compte de Falicon ? Au niveau de la circulation, ce ne sera pas la même chose, et on risque dempiéter très largement sur notre belle Maison des Associations.

M. LE MAIRE.

D’autres interventions ? Madame Boy-Mottard ? Pour une minute.

Mme BOY-MOTTARD.

Déplacer le marché des forains sur le parking compris entre la station BP et le Forum Nice Nord est assez effarant, même si c’est de façon provisoire. Depuis des années, cet espace pose un énorme problème aux riverains.

Il est constamment saturé par leurs propres stationnements, ce qui est légitime, mais aussi et surtout par les stationnements abusifs dans tous les sens, à l’entrée du parking, sur les voies de circulation, des parents qui accompagnent leurs enfants au Forum. Circulation anarchique à laquelle s’ajoute les files d’accès à la station-service et celles au camion « pizza ». C’est visible tous les jours. Cela provoque des embouteillages monstrueux, parfois l’intervention de policiers qui distribuent allègrement des PV, mais qui sont impuissants – ce n’est pas de leur faute – devant tout ce désordre. En cas d’urgence, en cas d’intervention de pompiers, que se passerait-il ? Tout accès est impossible dans ces conditions, et ce sera encore pire avec le marché.

Il y a, depuis longtemps, des réactions indignées des habitants du quartier, mais les services municipaux ne paraissent pas pouvoir trouver une solution. Avec l’initiative de ce jour, on aggrave un problème au lieu de le résoudre. C’est pour cela que je vous demande si vous voulez bien revenir sur votre décision, et chercher un autre emplacement.

M. LE MAIRE.

Je vous remercie. Monsieur Martin va vous répondre.

M. MARTIN.

Tout d’abord, à madame Doréjo : pourquoi 15 ? C’est une question d’assiduité. Aujourd’hui, sur le marché du Ray, on n’en compte que 14, donc la moyenne est entre 14 et 15. Nous avons choisi cela avec eux, c’est eux qui l’ont décidé, nous n’avons rien fait d’autorité.

Concernant le site qui a été retenu par les commerçants eux-mêmes, au début leurs représentants s’y étaient opposés parce qu’ils visaient une autre place. Nous leur avons trouvé un endroit plus adéquat qui est le jardin du Comte de Falicon, qui est en cours d’étude, pour pouvoir en rentrer le maximum, pour gérer les flux de circulation.. La station BP n’est que provisoire. Cela a été vu par les services qui ont étudié la faisabilité pour sécuriser le site, quand ils seront présents. Cela règlera peut-être justement ce problème des voitures-ventouses ou des poubelles qui traînent sur le site.

M. LE MAIRE.

Je vous remercie. Je mets aux voix les rapports.

La délibération 46.1, mise aux voix, est adoptée à la majorité absolue.

Votent    contre :

Dominique Boy-Mottard (pouvoir Marc Concas)

S’abstiennent :

  • Christine Doréjo
  • Juliette Chesnel (pouvoir F. Decoupigny)
  • Patrick Allemand
Authored by: Christine Dorejo