Ubérisation des transports : Attention au recul du service public !

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PATRICK ALLEMAND

Ubérisation des transports :

Attention au recul du service public !

 

L’ubérisation de l’économie n’est pas qu’un slogan. Elle est à notre porte avec ce partenariat public-privé sans précédent entre la société Uber et la Régie Ligne d’Azur (RLA). L’accord porte sur le transport des usagers, le soir, après 20 heures, lorsque les bus publics ne circulent plus, au tarif unique de six euros.

Cette nouvelle offre, qui donne plus de souplesse, ne peut, dans un premier temps, que réjouir, mais c’est aussi la fin de toute perspective de croissance du service public des transports. Elle peut même porter en germes un recul du service public sur les lignes de bus existantes après 20 heures.

Tout le monde se souvient que le Président de RLA, Philippe Pradal, ne supporte pas le manque de rentabilité des transports publics nocturnes. Il avait notamment tenté, il y a deux ans, de fermer les noctrambus.

 

Patrick Allemand

Conseiller municipal de Nice

Conseiller métropolitain Nice Côte d’Azur